Un remède contre les lèvres gercées ?

Le mois dernier, je vous proposais un article sur le décryptage des cosmétiques sur le site avoirunebellepeau.com. Pour expliquer mon propos, j’ai donné l’exemple des ingrédients qui composent un baume à lèvres très connu.

En voici la liste appelée aussi liste INCI :

cera microcristallina, octyldodecanol, hydrogenated polydecene, cetyl palmitate, ricinus communis, myristyl myristate, vp/hexadecene copolymer, cetearyl alcohol, polyglyceryl-3 diisostearate, butyrospermum parkii, cocoglycerides, pentaerythrityl tetraisostearate, cp/eicosene copolymer, C20-40 alkyl stearate, cera carnauba, simmondsia chinensis, tocopheryl acetate, penthenol, vitis vinifera, glycerin, cera alba, aqua, limonene, linalool, benzyl benzoate, citral, parfum.

Ce tube de 4,8 G est donc composé de pas moins de 28 ingrédients… Ainsi, on pourra y trouver :

  • Des dérivés pétrolés qui sont des corps gras inertes d’origine minérale. Dans ce baume, ils portent par exemple le doux nom de « cera microcristallina » dont on recherchera l’action occlusive.
  • Des isoparaffines (« hydrogenated polydecene ») qui sont également des dérivés pétrolés et ont une action filmogène.

Outre le fait que ces ingrédients sont totalement dépourvus d’actifs, ils ont un bilan écologique désastreux.

  • Des alcools gras (« octyldodecanol », « cetearyl alcohol », « C20-40 alkyl stearate ») qui assouplissent, adoucissent et protègent la peau en limitant son desséchement. Ils peuvent être d’origine végétale (issu de l’huile de palme ou de coco) ou d’origine synthétique (dérivés pétrolés).
  • Des polymères (« vp/hexadecene copolymer », « cp/eicosene copolymer ») qui, avec une action proche des silicones, donnent une texture de « velour » aux produit. Néanmoins, il ne faut pas oublier qu’il s’agit de matières plastiques.
  • Des émulsifiants comme le « pentaerythrityl tetraisostearate » dont l’origine est soit synthétique soit animal.
  • Du « parfum » qui peut être naturel ou de synthèse.
  • Des ingrédients naturels comme « ricinus communis » (huile de ricin), « butyrospermum parkii » (beurre de karité), « cera carnauba » (cire de carnauba), « simmondsia chinensis » (huile de jojoba), « vitis vinifera » (pépins de raisin) ou encore « cera alba » (cire d’abeille). En revanche, impossible d’en connaître la qualité (bio, raffinée…).

Le bilan est donc plus que mitigé… surtout si l’on prend en considération que ce produit est appliqué sur les lèvres et donc potentiellement ingéré. Les proportions sont évidement minimes, mais sur le long terme nous n’en connaissons pas les conséquences sans compter que ce ne sont pas les seuls produits à contenir des dérivés pétrolés ou des ingrédients douteux.

Il est pourtant simple de faire votre propre baume à lèvres pour quelques euros.

Recette du baume à lèvres

Vous aurez besoin de beurre de karité (brut de préférence), de beurre de cacao (désodorisé ou brut pour un baume encore plus gourmand), de cire d’abeille, d’huile de germe de blé et de vitamine E. Si possible achetez toutes ces matières premières en qualité bio. Elles sont faciles à trouver en magasin bio.

Pour 4 baumes à lèvres (24 g)

15 % Beurre de karité brut bio soit 3,6 g
15 % Beurre de cacao désodorisé bio soit 3,6 g
20 % Cire d’abeille bio soit 4,8 g
49,5 % Huile de germe de blé bio soit 11,88 g
0,5 % Vitamine E soit 0,12 g

Ustensiles

4 tubes de baume à lèvres, un ou plusieurs béchers en verre borosilicaté (selon votre dextérité), un mini fouet, une casserole pour le bain-marie, de l’alcool à 70°, des gants

Mode opératoire

Nettoyez et désinfectez à l’alcool 70° vos ustensiles et votre plan de travail.
Mettez des gants ou désinfectez vous les mains avec une solution hydro-alcoolique.

Prenez un petit bécher, peser le beurre de karité brut bio, le beurre de cacao désodorisé bio et la cire d’abeille bio. Mettre au bain-marie jusqu’à fonte totale.
Mettre hors feu et rajouter l’huile de germe de blé et la vitamine E. Remettre quelques secondes au bain-marie jusqu’à fonte totale.
Verser dans les tubes jusqu’à ras-bord.
Laisser refroidir plusieurs heures à température ambiante avant utilisation (idéalement 24h).

Et sinon, il y a les baumes à lèvres de L’esperluète

Baume à lèvres bio à la mandarine

Baume à lèvres bio
à la mandarine

DÉCROUVRIR
Baume à lèvres bio à la vanille

Baume à lèvres bio
à la vanille

DÉCROUVRIR
Baume à lèvres bio au chanvre

Baume à lèvres bio
au chanvre

DÉCROUVRIR
By | 2017-02-07T12:19:53+00:00 4 février 2017|Recettes|0 commentaire

About the Author:

Depuis 2009, je me passionne pour la dermo-cosmétique naturelle. En 2016, j’ai créé à Strasbourg mon atelier de fabrication de savons et cosmétiques artisanaux. Mes produits sont tous certifiés bio par Ecocert selon le référentiel Cosmos Organic.
Fabriqués à la main, chacun de mes soins est unique !

Laisser un commentaire