L’étiquetage des cosmétiques

Voilà plusieurs mois que j’ai abandonné le blog, non pas par manque d’idées mais par manque de temps. Ces dernières semaines, j’ai été plusieurs fois confrontée à des publications Facebook, à des articles ou encore à des descriptions de produits cosmétiques qui faisaient preuve de beaucoup de légèreté intellectuelle et qui manquaient de précisions.

Je ne pense pas être une encyclopédie sur tous les sujets, loin de là car j’ai encore beaucoup à apprendre, mais j’ai décidé de reprendre un peu ma plume et de m’entourer de quelques experts dans différents domaines pour vous éclairer sur quelques points qui me semblent importants pour un peu plus de transparence.

 

Commençons d’abord par les obligations d’étiquetage des cosmétiques.

 

Ce que dit la loi sur l’étiquetage :

Il y a quelques semaines est paru un rappel de la DGCCRF¹ concernant la vente en ligne de produits cosmétiques et une obligation largement oubliée par de nombreux sites : l’affichage de la liste des ingrédients.
Cette obligation de transparence vis-à-vis du consommateur final, avant l’achat, se base sur l’article L.111-1 du Code de la consommation

 

Tout d’abord définissons un cosmétique car certaines huiles ou beurres sont vendues comme denrées alimentaires et non comme cosmétique ce qui les soustrait de certaines obligations.

 

Le Règlement européen CE n°1223/2009, défini comme « produit cosmétique », « toute substance ou tout mélange destiné à être mis en contact avec les parties superficielles du corps humain (épiderme, systèmes pileux et capillaire, ongles, lèvres″ et organes génitaux externes) ou avec les dents et les muqueuses buccales en vue, exclusivement ou principalement, de les nettoyer, de les parfumer, d’en modifier l’aspect, de les protéger, de les maintenir en bon état ou de corriger les odeurs corporelles. »²

 

Dans la pratique, l’étiquetage c’est :

Sur les sites internet vendant des cosmétiques, il est à rappeler que les informations suivantes doivent être mises à disposition du consommateur :

  • La fonction du produit,
  • Le nom du produit,
  • Le contenu nominal en g ou ml,
  • Les précautions d’emploi, s’il y a lieu,
  • Et le plus important : la composition du produit ou INCI qui est indiquée après le terme « ingrédients ».

 

Lors d’une vente en direct et plus particulièrement dans le cas d’une vente en vrac, un consommateur est en droit d’avoir accès aux informations suivantes, conformément à la réglementation CE n°1223/2009 :

  • Le nom du metteur sur le marché mais qui n’est pas forcément celui qui fabrique le produit. C’est le nom/raison sociale et adresse de la structure qui est responsable légalement du produit,
  • La fonction du produit,
  • Le nom du produit,
  • Le contenu nominal en g ou ml, au moment du conditionnement (si conditionnement)
  • La PAO ou Période Après Ouverture ou la DDM ou Date de Durabilité Minimale (ex-DLUO),
  • Le numéro de lot – important notamment en cas de rappel produit,
  • Les précautions d’emploi, s’il y a lieu,
  • Le plus important, la liste INCI ou liste des ingrédients qui vous permettra – avec un peu d’habitude – de comprendre la composition du produit.

Ces informations doivent être également indiquées sur les emballages de vos cosmétiques préférés. Si ce n’est pas le cas, changez de marque !

 

 

Enfin, selon le type d’emballage, des mentions environnementales concernant le recyclage peuvent être présentes. Vous pourrez aussi retrouver les logos d’organismes certificateurs ou de mention.

 

D’un point de vue réglementaire, le sujet du savon est pour moi très sensible car souvent, parce que c’est un produit « basique », ce point réglementaire est mis de côté. On connaît tous les savonnettes odorantes vendues en vrac sur les marchés, souvent estampillées « savon de Marseille » et aux vertus miraculeuses… pourtant, au même titre que n’importe quel cosmétique, les informations citées ci-dessus doivent être mis à votre disposition au moment de l’achat.

 

N’hésitez donc pas à poser des questions au vendeur, et s’il ne veut pas y répondre – comme j’ai déjà pu le remarquer – passez votre chemin.

 

Merci à Marie-Hélène pour sa relecture !

 

¹ https://www.economie.gouv.fr/dgccrf/vente-en-ligne-cosmetiques-liste-des-ingredients-doit-etre-affichee

² http://eur-lex.europa.eu/legal-content/FR/TXT/PDF/?uri=CELEX:32009R1223&from=fr

About the Author:

Depuis 2009, je me passionne pour la dermo-cosmétique naturelle. En 2016, j'ai créé à Strasbourg mon atelier de fabrication de savons et cosmétiques artisanaux. Mes produits sont tous certifiés bio par Ecocert selon le référentiel Cosmos Organic. Fabriqués à la main, chacun de mes soins est unique !

2 Comments

  1. savonsdespradelles 3 juillet 2018 à 15 h 01 min ␣- Répondre

    Bonjour,
    Je suis savonnière dans le Lot et je me permets une petite précision supplémentaire. La liste des ingrédients ne doit pas oublier
    la mention des allergènes présents dans le savon notamment si des huiles essentielles sont utilisées. C,est une information obligatoire.
    Bien cordialement,

    Véronique
    Savons des Pradelles
    03/07.2018

    • Maud 3 juillet 2018 à 23 h 11 min ␣- Répondre

      Bonsoir,

      Moi-même savonnière en Alsace depuis bientôt 10 ans, je vous invite à lire un article dans lequel j’ai déjà abordé le sujet de l’INCI et des allergènes :
      http://lesperluete.com/2016/02/29/l-inci-ou-comment-decrypter-les-etiquettes/

      Le présent article n’avait pas pour objectif d’expliquer l’INCI (ou liste des ingrédients) mais la liste des informations légales obligatoires sur un cosmétique. La mention des allergènes fait partie de l’INCI.
      Par ailleurs, la liste complète des allergènes n’est pas une information obligatoire. Par contre, il est obligatoire de citer les allergènes dépassant un certain seuil selon que le produit soit rincé ou non (cela ne concerne pas uniquement le savon), sans oublier que certains produits ne contiennent aucun allergène.

      Bien à vous,
      Maud.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.